AMOSAE // le blog



Les stages de la promotion Spacewalkers

2017-09-15       alexis + simone

Quelques étudiant-e-s de la dernière promo OSAE racontent leurs stage.

Florian Pourchayre //Thales Services

LASER - Conception de logiciels de contrôle-commande pour des lasers scientifiques

Après une formation en école d’ingénieur où je me suis spécialisé en développement logiciels embarqués, j’ai ensuite rejoint le master OSAE. J’effectue actuellement mon stage chez Thales Services, dans l’unité Systèmes Critiques et Temps Réel. En quelques mots, je dois participer à la conception de logiciels de contrôle-commande pour des lasers scientifiques que Thales Optronics crée pour différentes entités.

Je génère ainsi des interfaces homme – machine permettant de contrôler différents équipements des lasers (pompes lasers, les synchronisateurs, etc), et également permettant de regarder leurs états et caractéristiques : courbes des spectromètres pour observer le faisceau laser créé, les alarmes renvoyées par les équipements, etc. Le logiciel se décompose en trois écrans : celui de gauche permettant la séquence de lancement du laser, le central permettant de naviguer facilement entre les différents équipements, et enfin celui de droite permettant d’avoir les informations spécifiques de chaque équipement. L’objectif est de d’étudier le fonctionnement de nouveaux composants afin de les rajouter aux bibliothèques utilisées par mon service : un moteur à lame de phase, et une pompe laser (CFR Ultra). La suite de mon stage va consister à tester le logiciel en utilisant des simulateurs (que nous développons), et ensuite de le tester sur le système réel.

Screenshot of the software used

J’utilise plusieurs technologies pendant ce stage : Tango, un intermédiaire réseau, qui fait le lien entre les logiciels de supervision  et les équipements grâce à un bus logiciel, Panorama, qui permet de créer le logiciel de supervision général, et des langages informatique( c++, java ), utilisés pour créer des logiciels de supervision d’un seul équipement, et les simulateurs.


◐ ◓ ◑ ◒

Hamza Faiz // Centre National d'Études Spatiales

Logiciel de vol du nanosatellite EYESAT

Pour mon stage de fin d'études OSAE j'ai rejoint le CNES autour d'un projet nanosatellite Eye-Sat pour une mission d'astronomie dans le cadre du programme Janus. L'objectif principal de la mission est l'étude de la lumière zodiacale ce qui permettrait aux scientifiques de mieux comprendre la formation de notre système solaire et le second objectif est de faire une image à 360° de la voie lactée. Le lancement est prévu pour Mars 2018. Mon rôle dans le projet est de développer le logiciel applicatif pour la partition de commande contrôle du logiciel de vol en langage C sur cible ARM ZYNQ dans un environnement logiciel pour systèmes temps réel partitionnés, tandis que mon partenaire en logiciel de vol développe le logiciel de boot. Plus précisément, je dois implémenter des fonctions de gestion des télécommandes et télémesures pour l'interface entre le bord et le sol tout en respectant des normes européennes pour l'envoi des paquets de données au format PUS (Packet Utilization Standard), et aussi je dois gérer les différents modes du nanosatellite en orbite. Dans ce travail je suis épaulé par des experts CNES dans différents secteurs d'activités notamment en logiciel de vol, ingénierie système et centre de contrôle commande. Tout cela constitue une expérience humainement et techniquement tés intéressante, où l’émergence des CubeSats permet d’accéder à l'espace de façon beaucoup plus facile et moins chère qu’auparavant permettant ainsi l'audace de faire de nouvelles démonstrations technologiques et découvertes scientifiques.

EYESAT, impression d'artiste

◐ ◓ ◑ ◒

Baptiste Meylheux // Centre National d'Études Spatiales

Open Earth Engine : traitement de télédétection interactif à grande échelle avec des logiciels libres

Je suis en stage au CNES à Toulouse (CST) dans le service Analyses & Algorithmie, qui dépend de la 'Direction des Systèmes Orbitaux'.

Le sujet de mon stage porte sur la mise en place des premières briques de "L'Open Earth Engine". C’est un projet qui vise à faire de la télédétection à grande échelle, en reliant de manière directe les chaines de traitements d'images aux sites de stockages des données satellites.

Le traitement de ces données peut être réalisé avec le supercalculateur dont dispose le CNES, mon travail consiste alors en la construction d’API informatiques qui vont permettre de communiquer avec ce supercalculateur, et d’interfaces graphiques de type Google Map pensées pour faciliter le travail des utilisateurs.

La gestion des communications (liens, passerelles…) entre ces différentes briques que j'implémente constitue la partie ingénierie système de mon stage et m'apporte beaucoup, notamment en m'obligeant à adopter une démarche de travail méthodique et très organisée.


◐ ◓ ◑ ◒

Mehdy Ben Ali // AER/ATMOSTAT

Test mécanique + simulation logiciel de réservoir dédié à la propulsion électrique pour les satellites

Je travaille chez AER, une filiale du groupe Alcen qui est spécialisé dans la conception d’électromécanismes. Mon stage consiste à implémenter des mesures de déformation et de contraintes lors d'essais de résistance mécanique de réservoir de carburant. Ces nouveaux réservoirs doivent se pouvoir se désintégrer dans l’atmosphère lors de la fin de vie du satellite afin de limiter les dégâts au sol. Le développement de ce système s’inscrit dans le cadre de la loi relative aux opérations spatiales (LOS) qui vise à la réduction des débris en orbite et des risques humains et environnementaux au sol.

Au sein du pôle des activités spatiales, je suis chargé de la sélection, de l'approvisionnement et de la mise en place des jauges de contraintes. Celles-ci permettront de déterminer les efforts subits par le réservoir lors de sa mise sous pression. L’objectif de ces essais est de valider la tenue mécanique du réservoir sous une pression critique.

La seconde partie du stage se focalise sur le comportement du réservoir lors de sa rentrée dans l’atmosphère. Pendant la descente, le satellite s’échauffe du fait des frottements atmosphériques, et ses éléments peuvent entrer en fusion. Différents paramètres tels que la forme, la matière ou la trajectoire de l’objet influe sur la température d'échauffement et donc sur sa capacité à se désintégrer. Le logiciel DEBRISK du CNES permet de modéliser la rentrée atmosphérique d’un ou plusieurs objets pour vérifier si des débris peuvent atteindre le sol. En partant de la dernière orbite stable du satellite, et en entrant les caractéristiques mécaniques et géométriques, nous pouvons simuler sa désintégration dans l’atmosphère. Ce type de simulation permet de comparer différents matériaux possibles pour le réservoir et calcule la masse désintégrée en fonction du temps, mon objectif est ainsi de montrer que 100% de la masse du réservoir se désintègre avant de toucher le sol et de sélectionner le matériau le plus approprié.


◐ ◓ ◑ ◒

Romain Sortais // Thales Alenia Space Cannes

Réglages et caractérisation des nouvelles sources pour l’étalonnage du spectro-imageur OLCI

Mon stage se déroule dans le magnifique cadre de TAS à Cannes, plus précisément dans le service Assemblage Intégration et Test Optique dans l’équipe Ocean Land Colour Instrument. OLCI est un spectro-imageur embarqué sur les satellites Sentinelle 3 de l’ESA et qui est utilisé pour la surveillance et l’étude des Océans, des côtes, du climat… Il s’agit d’un spectro-imageur disposant de 5 caméras possédant une bande spectrale de 350nm à 1100nm. Comme son nom l’indique l’instrument fournit simultanément une image d’une zone observée sur Terre dans différentes longueurs d’ondes, donc avec des informations différentes.

Mon travail consiste à caractériser et régler 2 nouvelles sources pour l’étalonnage des futures générations d’OLCI (notamment OLCI C et OLCI D). En effet, les tests en environnement ISO 5 (salle blanche de classe 100) des caméras de l’instrument étaient jusqu’à maintenant effectués avec une lampe Xe ayant peu de flux entre 350-450nm et au-delà de 950nm. Or les caméras OLCI devant couvrir ces bandes spectrales, 2 nouvelles sources ont été commandées pour affiner les tests. Il s’agit d’une lampe LDLS (lampe à plasma) et d’un LASER Supercontinuum (LASER blanc). L’objectif de mon stage est d’imaginer et concevoir les procédures des futurs tests pour ces 2 sources. Je suis amené à travailler en ISO 8 et 5 régulièrement et également à réaliser des tests optiques sur l’instrument de vol. Ce stage, en plus de sa localisation idéale est extrêmement stimulant et enrichissant pour mon avenir professionnel.